Planer au-dessus des sommets : l'importance cruciale du relief en parapente !

Cher Esprit Curieux !

Aujourd’hui, je fais une entrevue avec Justin Thibodo, qui est propriétaire d’une école de parapente au nord du Nouveau-Brunswick au Canada.

Dans cette entrevue, Justin nous explique la chance qu’il a avec sa falaise d’environ 40 mètres pour s’envoler en parapente.

Découvrons l’univers de Justin : 

Table des matières

1- Entrevue avec Justin

1- Présentation

Justin : Bonjour tout le monde. Mon nom est Justin Thibodo.

Je suis propriétaire de l’école de paramoteur air exploration. C’est du parapente à moteur au nord du Nouveau-Brunswick.

On a une falaise de 120 pieds sur le site ici, on donne des cours de paramoteur. C’est des cours de pilotage de parapente à moteur.

Les gens volent sous ma supervision. On fait aussi des vols en tandem. On est deux personnes à bord. J’ai un chariot moteur avec lequel on décolle.

On vole au dessus de l’eau parce que au bord de la mer, le vent est meilleur. On peut voler dans la brise de mer. C’est l’effet brise de mer. C’est le vent est très calme.

Donc on peut voler toute la journée dans du vent calme au bord de la mer. C’est très sécuritaire parce qu’il n’y a aucune turbulence. On peut voler dans l’air très calme, mais il y a aussi, on peut voler sans moteur dans l’air de la falaise. 

2- Le vent de la falaise

C’est dans le vent le plus dynamique. En fait, quand le vent tape directement sur la falaise, il est possible de voler sans moteur et de rester en vol le long de la falaise. Parce que plus le vent est fort, plus on peut monter haut et plus on peut avoir une plus petite voile aussi.

Puis si le vent est pas trop fort, ça prend de plus grosse voile. Si on n’a pas de moteur, ça prend le vent plus directement sur la falaise. Si le vent y est croche, comme à 45 degrés, le la portance de la falaise va être moins forte.

Mais si le vent est vraiment à 90 degrés avec la falaise, l’importance va être plus forte. Donc on peut voler plus haut si le vent est directement sur la falaise. 

3- Le vent météo

Puis le matin, on a le vent météo ici au bord de mer. Il peut être plus fort. 

Donc pour voler sans moteur, c’est mieux le matin, mais après ça, c’est la brise de mer. 

4- La brise de mer

Dès qu’on a une falaise au bord de la mer, il y a un effet brise de mer. Mais quand qu’on est à la vraie mer, l’effet brise de mer est plus important.

Donc on peut voler plus haut au milieu de la journée, sans moteur aussi. Mais c’est partout comme ça, partout sur la planète.

Si l’eau est plus froide aussi,  la forêt revient plus chaude. Alors l’air frais de la mer se dirige vers la forêt là où ça réchauffe.  C’est ça l’effet brise de mer. 

relief

5- La brise de terre

Le soir ou le matin, c’est la brise de terre : la forêt réchauffe, ça fait des courants d’air thermiques au-dessus de la forêt.

Ça fait comme des colonnes d’air chaud thermiques. Il y a alors de l’air chaud au dessus de la forêt.

C’est comme au-dessus d’un grille pain, on voit de la chaleur monter. Cette chaleur dans la forêt fait un effet de siphon : l’air frais qui est au-dessus de la mer.

Parce que la mer tourne sur elle-même tout le temps, L’air frais se dégage parce que l’eau est est froide, surtout au printemps, vu qu’elle était froide toute l’hiver, l’eau est encore froide, par exemple cinq degrés Celsius.

La forêt est environ à 20 degrés Celsius. 

L’air de cinq degrés Celsius se dirige vers l’air de 20 degrés Celsius. Ça fait tout le temps un bon petit courant d’air comme ça pendant la journée.

Mais le soir, ça change parce que la forêt se refroidit plus vite que la mer. La mer reste plus chaude. Donc on a le petit vent froid de la forêt pendant la nuit qui va vers la mer.

Ça c’est la brise de terre. Et le matin, c’est encore comme ça. 

Mais le matin, il y a aussi le vent météo : c’est le vent qui est plus haut. Le vent qui est plus dans le jet stream. Mais il descend plus bas le matin parce qu’il y a pas de thermique.

Et puis à peu près à 10- 11 heures du matin, la forêt se réchauffe. 

Ça, c’est quand il n’y a pas de nuages. C’est grâce au soleil que vers 10-11 heures, la forêt devient plus chaude.

Voici un article qui pourrait aussi t’intéresser : Géologie et architecture

6- La hauteur de la falaise

Puis là, l’effet brise de mer arrive. C’est là que quand que ça te tape sur la falaise, c’est plus fort, mais tout dépendamment du point d’eau que vous avez : la baie des Chaleurs ou la mer. 

Anne-Sophie : Alors, est-ce que du fait que ta falaise, combien 120 pieds tu m’as dit, est-ce que la hauteur de la falaise a une influence aussi sur ces vents là? Est-ce que toi, tu peux jouer avec ça? 

Justin : Pas tellement la hauteur, ça aide à rester en vol plus longtemps. Si tu n’as pas de moteur, plus que c’est haut, tu as moins besoin de vent fort. Parce que dans le fond, plus que tu es haut, plus que tu vas être dans le vent plus fort, alors que si mettons, on aurait une falaise de 400 pieds ici, on serait dans le vent plus fort. Puis mettons que la falaise aurait juste 20 pieds, le vent n’y serait pas fort.

Dès que l’on monte, il y a plus de vent habituellement, alors plus que ta falaise est haute, plus que tu vas avoir le vent fort de plus haut.

La même portance que mettons un 10 kilomètres/heure qui tape sur une falaise de 120 pieds, va porter autant que 10 kilomètres/heure de vent qui tape sur une falaise de 300 pieds.

Mais pour la falaise de 300 pieds, tu risques avoir 15, 20 kilomètres/heure au top, tandis que la falaise de 100 pieds, tu risques avoir 10 kilomètres/heure, au top.

7- Le fond de la Baie

Quand ça fait longtemps que c’est calme, on peut voir au travers de l’eau. On peut voir les cages à homards, le relief au fond de l’eau. Tu vois comme les falaises qui sont dans l’eau. On peut voir toutes les formations géologiques, mais dans la mer là. 

Dès que c’est calme pendant à peu près deux jours, il n’y a aucun sédiment en suspension dans l’eau. Ça devient très beau.

Mais quand ça brasse, il y a beaucoup de sédiments. On peut voir des lignes de sédiments justement. Tu vois que la mer est rouge à un certain endroit, ça fait une ligne, et plus loin, la mer est bleue. Ce sont les sédiments de la falaise qui sont en suspension.  

8- Le relief

Anne-Sophie : Étant donné que tu es vraiment juste à côté de la falaise, as tu des davantage par rapport à ceux qui sont eu en plaine ? 

Justin : En paramoteur, ça se fait en plaine. C’est juste que, comme je disais, à peu près à 10, 11 heures les thermiques qui commencent dans la forêt ou en plaine. Ça va donner des turbulences. C’est comme des colonnes d’air chaud qui montent.

Puis juste à côté, il y a de l’air froid qui descend, c’est plus turbulent.

Pour voler au moteur, c’est mieux au bord de la mer parce qu’on est dans la brise de mer, il y a aucune turbulence dans la brise de mer.

Tandis qu’en plaine, tu vas avoir de la turbulence. Tu peux avoir les les thermiques qui montent jusqu’à 8000 pieds de haut, puis qui font 12 mètres/secondes à peu près. Alors tu montes de 35 pieds en une seconde. 

Tandis que c’est plus calme au bord de la mer, alors c’est plus avantageux de voler dans le premier kilomètre au bord de la mer. 

Voici un article qui pourrait aussi t’intéresser : Collectionner les roches et minéraux : 40 avantages et 5 inconvénients

9- Le Pérou

Anne-Sophie : Et puis tu parlais du Pérou. J’imagine que tu profites du relief aussi du Pérou pour faire du parapente ou paramoteur ?

Justin : Oui au bord de la mer au Pérou. C’est super parce que c’est le l’océan pacifique. Quand on est vers le sud, c’est proche de l’Antarctique.

L’eau de l’Antarctique est plus froide, alors l’océan pacifique est froid.

Puis il y a le désert au Pérou en face, il devient chaud, ça fait de la bonne brise de mer tous les jours. C’est bon pour voler.

Il y a pas autant de de d’ouragans comme en atlantique. 

Anne-Sophie : Est-ce que tu as volé au-dessus des canyons? 

Justin : J’ai volé à Huacachina, une oasis. J’ai volé à paracas. J’ai volé à Lima, puis d’autres endroits. Mais pas dans les canyons. Non, j’aime mieux voler au bord de la mer ou dans le désert. C’est bon dans les oasis, mais à Huacachina, il y a beaucoup de thermiques. Le vent tourne : ça peut être un vent du nord cinq minutes, ensuite un vent d’ouest cinq minutes, un vent du sud cinq minutes.

Alors c’est plus compliqué. C’est mieux au bord de la mer. Tu as un vent qui arrive de la mer pendant huit heures. C’est plus facile pour pour tout. 

parapente relief

10- Les conditions physiques

Anne-Sophie : Ça prend quoi comme conditions physiques pour faire du parapente et à partir de quel âge ?

Justin : À 14 ans tu peux commencer à voler avec un instructeur en tandem. Et tu peux débuter ton cours à 16 ans et ensuite avoir ton permis. 

Je vous invite à venir voler avec nous. On est au nord du Nouveau-Brunswick. Vous pouvez nous voir sur Facebook ou sur Youtube. Vous pouvez nous appeler ou nous texter au 1-506-545-5199 ou nous texter sur notre page Facebook. 

Et toi, as tu déjà fait du parapente ou paramoteur en montagne ou au bord de la mer ?

À toi la parole !

As-tu participé au QUIZ sur l’érosion ? Non ??! 

Clique pour y accéder : 

Érosion

Met ta connaissance de l'érosion à l'épreuve ! Associe les paysages au type d'érosion qui les caractérise principalement.

À tes découvertes !

Anne-Sophie

4 réponses

  1. Marlène dit :

    Merci pour cet article qui fait voyager 🙂 Je n’ai jamais fait de parapente mais j’aimerais beaucoup essayer !

  2. merci pour cette merveilleuse découverte ! une belle invitation à prendre le large !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour partager :
error: Content is protected !!